www.echykie.com
En 1991, François Boutet et Pascal Grenier commencent à dessiner ensemble pour s'amuser, s'échangeant leurs feuilles de papier à toutes les quelques minutes. Ils s'aperçoivent bientôt qu'avec un minimum de communication, les dessins semblent provenir d'une troisième entité. Ils piratent le mot "échiquier" et choisissent de nommer la chose: Échykié. Ce pseudonyme reflète la symbiose et la dualité inhérentes à leur collaboration.

L'inspiration d'Échykié vient surtout de rêves éveillés et endormis. On décèle à travers son oeuvre des préoccupations universelles: écologie, surpopulation, problèmes sociaux... mais traitées à travers le prisme d'Échykié qui est composé surtout d'ironie et d'un sens aigu de l'absurdité des choses. Le choix des thèmes n'a rien de volontaire: les images s'imposent d'elles-mêmes, souvent par accident. C'est comme si Échykié se rendait dans des mondes parallèles, en dehors du contrôle de ses deux passagers qui en sont réduits à choisir dans ce qu'ils voient, ce qui sera la meilleure "carte postale".

Ce qui pousse François et Pascal à peindre ensemble, c'est le sentiment que la magie qui fait naître les oeuvres d'Échykié les dépasse complètement et touche à quelque chose d'universel... quelque chose qu'Échykié veut partager avec le plus grand nombre de personnes possible.



In 1991, François Boutet and Pascal Grenier started drawing together for fun, exchanging their sheets of paper every few minutes. They soon realized that with a minimum of communication, the drawings seemed to come from a third entity. They pirated the French word "échiquier" (chessboard) and chose to name this new presence Échykié. This pseudonym reflects the inherent symbiosis and the duality in their collaboration.

Échykié is mainly inspired from the dreams, sleeping and awake, of its creators. One may identify in Échykié's creations some universal concerns, but as seen through a prism of irony, as well as filtered through an acute sense of nonsense. The choice of topics is spontaneous: the images draw themselves, often by accident. It’s as if Échykié travels in a parallel world, denying its two passengers any control, only granting the ability to choose the images they think will make the best postcards to reflect their voyage.
What compels François and Pascal to paint together is the feeling that the magic which gives birth to Échykié's works is something completely external to them that touches upon the universal; a magic that Échykié wants to share with the greatest possible number of people.




Index visuel - Thumbnails


Un grand saut dans echykie...


email
Précédents - Previous Suivants - Next

ONU-INRI

ONU-INRI
Acrylique et vernis sur tôle.
45.7 cm X 61 cm
Québec
Août 1995




 En rêve j’ai perçu,
les Palestiniens sauvés,
par les Casques Bleus.




"If the real Jesus Christ were to stand up today
He'd be gunned down by the C.I.A."

Armageddon Days Are Here (Again), The The




Les casques bleus de l’ONU font ce qu’ils peuvent avec trop peu de moyens. Par exemple, parfois ils doivent rester les bras croisés durant des ‘nettoyages ethniques’. L’absurdité de ce manque de moyens les dégoûte sûrement autant qu’elle décourage les simples citoyens du reste du monde qui n’ont que leurs votes pour agir. Dégoûté lui-même, Échykié n’a pu s’empêcher d’évacuer un peu de frustration en commettant cette satyre anachronique où l’ONU envoie les casques bleus arrêter Jésus pour avoir troublé l’ordre publique. Comprenez qu’Échykié n’a rien contre les casques bleus, au contraire.



© ÉCHYKIÉ: François Boutet & Pascal Grenier, 1993 - 2020.